Le plus grand saint après Marie !

Publié le par Paroisse Leguevin

Le plus grand saint après Marie !

ANNEE A. 04° Dimanche de l'Avent. Léguevin. 17 et 18 Décembre 2016

 

Exception faite de quelques églises dédiées à Saint Joseph et dont les statues se trouvent en bonne place... nous nous apercevons qu'il est souvent absent de notre iconographie, de notre environnement... bien qu’en notre église nous trouvons non seulement un vitrail mais aussi une statue de saint Joseph… que l’on peut appeler le silencieux. L’Evangile ne cite pas une seule parole du saint patriarche. Il est par contre constamment à l’écoute de la volonté divine afin de s’y conformer.

 

Ainsi, tenu pour "un homme juste", il apprend que sa fiancée est enceinte "avant qu'ils aient habité ensemble". Il doit donc se conformer à la Loi et répudier Marie. Or Joseph s'y refuse ! Il ne peut se résoudre à condamner Marie, à la juger. Peut-être l’aime-t-il trop ?

Il en est là de ses réflexions quand, dans son sommeil, Dieu lui parle. Joseph ne dit rien, il écoute. Et comme Marie, au jour de l'annonciation, il accepte. Il accepte la présence de Marie à ses côtés … il accepte ce fils qui lui est donné non pour lui tout seul mais pour toute l'humanité.

 

Dieu, par effraction, entre dans la vie de Joseph qu'il bouleverse comme il le fit pour Marie. Confiant en Dieu, Joseph accepte de faire sien cet enfant né de Dieu. Ainsi Joseph, modeste charpentier de Nazareth, par son obéissance active, va participer à l'accomplissement de la promesse de Dieu faite à son peuple, car le Messie, annoncé par les prophètes, doit être de la lignée de David dont est issu Joseph. Ainsi serviteur de la Paix, Joseph est un des premiers à accueillir l'Emmanuel.

 

Aujourd'hui, à notre tour, nous sommes invités à accueillir le Messie. Inspirons nous des attitudes de Joseph pour les quelques jours qui nous restent avant la grande fête de Noël.

 

Modèle d'humilité, Joseph nous invite à nous accepter tels que nous sommes. Ne cherchons pas à ressembler aux autres, en oubliant d'être nous mêmes. N'envions pas les qualités des autres en oubliant de développer les nôtres ! Débarrassons nous, une fois pour toutes, de notre souci de paraître ! et laissons nous envahir par la présence du Seigneur !

 

Humilité de Joseph mais aussi dévouement et amour des autres ! Que d'occasions avons nous de soulager les malheureux, d'encourager les mal aimés, de rendre un peu de joie aux pauvres, d'être l'appui de ceux qui pleurent ! Que d'occasions avons nous de pardonner à ceux qui nous ont offensés, d'aimer ceux qui nous haïssent, de rendre le bien pour le mal !

 

Humilité, dévouement, amour des autres ne sont possibles que s'il y a, dans nos vies, des temps de silence, de prière, d'écoute ... Que nos silences ne soient pas des lassitudes, des démissions ou des défenses Que nos silences soient au contraire accueil, écoute, respect de l'autre, communion, adoration Que nos silences soient habités par l'amour de l'autre à l'image de l'amour de Dieu pour chacun d'entre nous.

 

Saint Joseph veille sur Jésus et Marie qui lui sont confiés. Il prend ses responsabilités. A nous aussi, Dieu confie un trésor précieux : prendre nos responsabilités pour rayonner, témoigner auprès des autres, non seulement par nos paroles mais aussi et essentiellement par nos actes et en vérité.

 

Pendant les quelques jours qui nous restent, aidons Jésus à naître en nous, dans notre coeur, dans notre paroisse, dans nos familles, dans notre quartier, dans notre immeuble... Pensons aussi que ce temps de fête est souvent douloureux pour les personnes seules, les personnes âgées dans leur maison ou les maisons de retraite, les personnes malades dans les hôpitaux... Témoignons leur notre foi, notre amitié par une carte, un petit cadeau, une visite....

 

Noël se vit aussi dans le partage, sinon ce n'est pas tout à fait Noël....

Publié dans Mot Père Philippe top

Commenter cet article