N’ayons pas peur !

Publié le par Paroisse Leguevin

N’ayons pas peur !

ANNE           ANNEE A.  12°  Dimanche du Temps Ordinaire. Léguevin. 24 et 25 Juin 2017

 

  Dans cette page d’évangile,  Jésus dit : «Ne craignez pas ! Soyez sans crainte ! »  Et lui-même n’a jamais eu peur d’affronter les autorités religieuses de son temps quand il s’agissait de les inviter à pratiquer l’esprit d’amour et de miséricorde qui l’animait et qui éclairait sa mission.

 

  • Ainsi, il guérit les malades le jour du sabbat, montrant que l’amour d’un homme qui souffre passe avant les prescriptions sociétales ou les règlements religieux les plus sacrés.

  • Il interpelle les pharisiens sur leurs règles de purification, leur disant que l’essentiel, aux yeux de Dieu, c’est la pureté intérieure du coeur et des sentiments et non l’apparence extérieure.  

  • Il va au devant des lépreux pour les guérir et les réintégrer dans la société, montrant ainsi que tout homme, si misérable soit-il, a droit au respect de sa dignité et donc à notre attention et à notre considération.

  • Il fréquente les gens les plus pauvres, les plus méprisés, publicains et pécheurs, et s’en va manger avec eux, disant qu’il n’est pas venu pour les bien-portants mais pour les malades et que tout homme est une histoire sacrée, créée à l’image de Dieu.

  • Il n’a pas peur de dénoncer ouvertement l’hypocrisie des scribes et des pharisiens qui prétendent réglementer étroitement la vie des gens et en prennent eux-mêmes à leur aise avec la justice, la miséricorde et la fidélité.

 

Ainsi nous découvrons un Jésus à l’affût de toutes les misères … et n’hésitant pas à « toucher » ou

à « prendre lui-même la main » de celui ou de celle qu’il veut remettre debout dans une attitude de Ressuscité(e)…

 

Et nous ! Où en sommes-nous ? Avons-nous peur ?

 

A notre tour, selon nos responsabilités, nos possibilités, nos disponibilités… serons-nous attentifs, là où nous sommes, à ceux qui souffrent dans leur cœur et dans leur corps !

Dans notre commune de Léguevin qui, ce Week-end est en fête, la liste peut être importante et saisissante. Si certains n’hésitent pas à solliciter de l’aide auprès des organismes de soutien, d’autres plus timides n’osent pas même -j’allais dire -  « en toucher un mot » à celui ou celle qui a la possibilité de les aider.

La tâche est immense… il faut toujours plus d’hommes et de femmes, d’adultes et de jeunes pour apporter leur soutien à ceux qui désespèrent …  Il faut des bonnes volontés pour animer nos quartiers, nos immeubles, notre paroisse, notre commune afin que partout la souffrance, la misère reculent… Il faut toujours plus de bénévoles pour soutenir ceux qui agissent déjà pour un monde plus juste, plus tolérant, plus paisible… Il faut des hommes et des femmes persévérants pour lutter contre les misères et les souffrances cachées, même au milieu de nos verdoyants lotissements…

 

 Si dans un premier temps, nous avons tendance à dire : « Non ! Je n’en suis pas capable ! Je ne me sens pas concerné ! » Mais quand il s’agit de notre mission de chrétiens ou de tout être  humain, Jésus dit clairement : «Ne craignez pas ! Soyez sans crainte ! »  N’ayez pas peur d’être fidèles jusqu’au bout ! Vous serez critiqués peut-être, ne vous en étonnez pas, n’ayez pas peur ! On vous contredira, on dira toute sorte de mal contre vous à cause de moi, mais gardez confiance, n’ayez pas peur ! »

Peut-être face à la tentation de dire : « Les vacances arrivent ! Les activités vont ralentir et même s’arrêter ! » Rappelons-nous d’un dicton chrétien affirmant que « pour Dieu, il n’y a pas de vacances ».

 

« N’ayez pas peur ». C’était le premier mot du Pape Jean Paul II lors de son élection… et plusieurs fois, il nous l’a répété : « Ne craignez pas ! » Le Pape Benoit XVI  a repris cette idée en nous disant : « N’ayez pas peur du Christ ! Il n’enlève rien et il donne tout ! » Le Pape François nous le redit à sa manière : Il est bon, dit-il, d’écouter le ‘N’aie pas peur !’ du Seigneur … c’est comme s’Il nous disait  ‘Aie confiance… Prends courage !’. (Amour, service et humilité pages 74-75)

Retenons aussi que cette expression revient, paraît-il, 366 fois dans la Bible, c’est-à-dire une fois par jour ! Ainsi, chaque matin en se levant, le chrétien peut se dire en lui-même : « Ne crains pas ! Le Seigneur est avec toi ! » pour aller joyeusement et sereinement témoigner de l’Evangile au service de ses frères que le Seigneur lui confie.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article