J’ai une grande nouvelle à t’annoncer !

Publié le par Paroisse Leguevin

J’ai une grande nouvelle à t’annoncer !

Nous avons rencontré le 14 et 28 Avril le deuxième groupe de couples en marche vers le mariage. C’est toute la joie et l’humour apportés par ces quatre couples que nous avons voulu retranscrire au travers de ce dialogue imaginé avec leurs mots, leurs phrases entendus au début de la première rencontre...

 

J’ai une grande nouvelle à t’annoncer !

Contexte : Deux amis se rencontrent.
Elle a une grande nouvelle à annoncer. Lui a beaucoup de questions

 

Lui : Bonsoir, comment vas-tu ?

Elle : Je vais très très bien et j’ai une grande nouvelle à t’annoncer.

Une grande nouvelle ? Dis- moi !

Je vais me MARIER

Te marier ? Quelle drôle d’idée ! Pourquoi te marier après tant d’années de vie commune ?

J’ai besoin de lui dire que je vais rester avec lui pour TOUJOURS

Et tu as besoin du mariage pour lui dire cela ?

Oui, je veux lui faire une promesse officielle, une promesse DEVANT DIEU.

Officielle ? Officielle devant Dieu ? Dans une église, austère, avec un prêtre. Il paraît même qu’ils demandent maintenant de faire une préparation au mariage, une sorte d’instruction religieuse.

Oui, dans une église. Tu verrais comme l’église de Léguevin est chaleureuse. Et nous avons déjà fait beaucoup de « miles », I want to say beaucoup de kilomètres pour rencontrer le prêtre qui va nous marier : il est formidable.

Pour la préparation au mariage, je ne sais pas ce qu’on t’a raconté mais ce ne sera pas de l’instruction religieuse mais plutôt une réflexion en couple sur notre engagement : on verra bien.

Mais  pourquoi un engagement devant Dieu ?

Parce que c’est un engagement profond, c’est la confirmation de notre amour. C’est difficile de t’expliquer en quelques mots ce que représente pour moi un engagement devant Dieu. La deuxième séance de préparation au mariage nous permettra d’y réfléchir et d’y mettre nos mots.

C’est facile aujourd’hui, vous vous aimez, mais on en reparlera dans quelques années.

Le mariage nous protégera, protégera notre FIDELITE. On s’aimera toujours, c’est une évidence. Se marier, c’est un choix qu’on a fait à deux, en toute LIBERTE. On s’engagera à vouloir s’aimer pour toujours. Je ne suis pas naïve, mon conjoint va changer, évoluer avec le temps mais l’amour sera toujours là.

Qu’il est formidable d’aimer ! Tiens ça pourrait être le titre d’une chanson. Je verrai bien le prêtre de notre mariage la chanter.

Tu es en plein délire, et avant de penser au futur, es-tu sûre de l’aimer tel qu’il est et non comme tu te l’es imaginé ?

Oui, tout à fait. On partage tout, on se dit tout, il sait tout sur moi, sur ce qui se passe à mon travail. J’ai besoin de lui dire tout cela, cela me rassure, c’est mon réconfort. C’est par ce dialogue régulier qu’on se comprend. Sans ce dialogue, ce serait plus difficile, ce serait comme un film dans lequel il manquerait des passages. On n’y comprendrait pas grand chose.

Et tu lui diras même des choses désagréables, des choses qui peuvent fâcher ?

Et oui, même des choses désagréables

Tu sais que cela peut partir en grosse dispute.

Je suis convaincue que notre mariage religieux nous protégera.

Bien sûr, c’est si facile.

Non bien sûr, mais je pense que j’apprendrai à pardonner.

Tu veux dire que tu oublieras avec le temps ?

Non, notre mariage nous aidera à PARDONNER, à donner toujours plus pour aimer davantage et ainsi éviter de prochaines disputes. Des moments difficiles, il y en aura. On se donnera un temps pour s’asseoir, pour se poser. Tiens ! Et pourquoi pas chaque mois le jour d’anniversaire de notre mariage ?

Et les enfants, leur éducation, tiens, voilà un sujet difficile, sujet à dispute.

Un sujet difficile ? Un enfant, cela se décide à deux, cela s’élève à deux, c’est le LIEN dans le couple.

Tiens, j’avais compris que c’était le mariage qui était le lien ?

Le mariage, c’est autre chose, c’est un contrat à deux, avec mon conjoint, c’est être responsable devant son conjoint, c’est une projection sur l’avenir.

Et avec tes enfants, tu feras pareil qu’avec tes parents ?

Je n’oublierai pas tout ce qu’ont fait mes parents à mon égard, tout ce qu’ils m’ont apporté et peut être même des choses dont je ne me souviens plus que je pourrai revivre avec mes enfants. Le mariage, ce sacrement religieux me fait penser aux sacrements que j’ai reçus dans mon enfance comme par exemple la communion. J’ai peu de souvenir, il me tarde de revivre tout cela avec mes enfants.

Bon, je n’ai plus trop le temps de t’écouter, il faut que j’aille à mes activités. Tu devrais venir avec moi. Une fois mariée, fini la liberté !

C’est faux, cela n’a rien à voir. Se marier n’est pas une perte de liberté, et chacun gardera des moments pour lui.

Après tous mes doutes sur le mariage, tu n’es certainement pas prête à m’inviter à ton mariage.

Mais si, bien sûr, chez nous tout le monde sera accueilli, notre mariage sera une grande fête ! J’espère que tu seras sensible à l’ouverture de notre cœur vers les autres.

Et peut être un jour, tu m’inviteras à ton mariage, dans une église…

 

« Amour rime avec humour », nous disait Père Philippe lors de son jubilé !

Marc et Isabelle

 

Publié dans Célébration

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article