Heureux les invités au Festin du Seigneur de l’univers !

Publié le par Paroisse Leguevin

Heureux les invités au Festin du Seigneur de l’univers !

ANNEE A / 28° Dimanche du Temps ordinaire.  Léguevin. 10 et 11 octobre 2020

Dans la liturgie de ce jour, le Royaume des Cieux est comparable à un banquet au cours duquel on  est nombreux, on prend le temps de se retrouver, on porte des habits de fête; la table est abondante avec des « viandes grasses et succulentes, des vins capiteux et décantés ». On est heureux d'y être ensemble, il y a des discours, des chants, des jeux.... On y trouve la joie de Dieu fêtant les Noces de son Fils qui épouse l'humanité pour toujours dans un Amour fidèle !

 

A ce festin de l'Alliance, nous sommes tous invités, sans exception, par Jésus qui, venu sur terre, nous dit : « Venez, entrez, la table est prête ! Dieu nous accueille en sa maison, Dieu nous invite à son festin : Jour d'allégresse et jour de joie ! Alléluia ! » Et personne n'est exclu de la fête ! Nous sommes tous invités, « les mauvais comme les bons » Et il est ajouté : « tous ceux que vous trouverez, invitez‑les » Et de fait « la salle de noce est remplie de convives ». Quand Dieu invite, Il fait largement les choses, Il n'a pas le coeur étroit, son Amour est un Amour infini.

 

Mais ce qui peut arriver, c'est que les hommes refusent l'invitation de Dieu. Tout était prêt ... sauf le coeur des hommes ! Ils sont invités : à eux de répondre librement et parfois ils se trouvent de bonnes excuses : « l'un va à son champ, l'autre à son commerce » et le souci des affaires passe avant Dieu.

  Nous‑mêmes ne disons‑nous pas fréquemment : « Je n'ai pas le temps ! » ... Pour ce qui plaît ‑ aller au cinéma, faire une balade, aller à un entraînement de sport etc…‑ nous savons trouver le temps, faire un effort. Mais pour Dieu, la prière, reconnaissons‑le, souvent nous ne voulons pas prendre le temps ni faire un effort.

 

 Mais revenons à l'invitation de Jésus faite à toutes les nations ! Dans son pays, certains l'ont refusée, ne pouvant admettre d'être invités à la même table que des étrangers, des pauvres et des pécheurs... Et ce sont ces derniers qui l'ont accueillie avec Joie : Zachée, Marie Madeleine, le larron sur la croix et bien d'autres encore.... Dieu nous invite à élargir notre coeur : le repas de noces est un repas de frères, c'est le repas de communion avec Dieu sans distinction de races, de cultures, de pays ... d'âges et d'opinions !

 

Cette invitation de Dieu aux noces joyeuses de son Fils nous est proposée, chaque dimanche, à l'occasion de l'Eucharistie, figure et anticipation du banquet éternel. Aussi, à la lumière de l'évangile d'aujourd'hui, essayons de voir comment nous vivons cette Eucharistie dominicale. Nous permet-elle de vivre intensément la fraternité humaine basée sur l’amour que préconise le Pape dans son encyclique « Tous frères ».  En effet, écrit-il, c’est l’« amour qui brise les chaînes qui nous isolent et qui nous séparent, en jetant des ponts ; un amour qui nous permet de construire une grande famille où nous pouvons tous nous sentir chez nous  ». (Fratelli Tutti n° 62)

 

‑ Notre eucharistie est‑elle joyeuse de cette Joie en Dieu, de cette Joie qui nous vient de la Foi ? Quelle participation réservons‑nous aux chants, aux lectures ? Quelle place donnons‑nous à la prière communautaire sans oublier la prière personnelle ?

 

‑ Même avec nos contraintes de distanciation, notre eucharistie est-elle fraternelle,  de cette fraternité qu'il y a entre des convives et des invités d'un même Dieu : tous peuvent‑ils se joindre à nous sans crainte d'être jugés et rejetés ? Quel accueil réservons‑nous à notre voisin ? Quel sens donnons-nous au geste de paix à la fin de la célébration ?

 

‑ Quel visage avons‑nous à la sortie de nos eucharisties ? Visages défaits, tristes, renfermés ou visages joyeux, rayonnants ... visages de Ressuscités

 

Tout est prêt donc, nous dit Jésus, venez au repas de noces, venez à la fête Quelle sera notre réponse ? Saurons‑nous bénéficier de la force, de la joie qui nous sont  communiquées pour répondre à notre vocation qui est d’évangéliser tous les hommes et de les rassembler pour qu’ils prennent part au banquet du Royaume.  

 

Publié dans Mot Père Philippe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article