La présence de Jésus dans notre quotidien !

Publié le par Paroisse Leguevin

ANNEE B.  03°  Dimanche de Pâques Léguevin 18 Avril 2021

 

Aucune rencontre n'est banale, dit‑on. Certaines laissent une empreinte inoubliable, même si elles ont été relativement brèves, parce que les personnes ont vécu un moment de présence intense. La rencontre de Jésus avec ses apôtres, le soir de Pâques, est de ce type-là. On note, d'ailleurs, que « les apparitions du Seigneur ressuscité d’entre les morts » présentent un caractère de simplicité et de familiarité amicale. Jésus se fait reconnaître sous les traits de son humanité.

 

Il est là tout simplement !

            Jésus n'est pas entré en traversant miraculeusement la porte fermée. Le texte dit sobrement : « Lui‑même fut présent au milieu d'eux », au moment où les disciples qui rentraient d'Emmaüs « parlaient encore » aux autres de leur reconnaissance du Seigneur « à la fraction du pain ».

Leur « frayeur», leur « crainte », leur « hésitation à croire » et leur « étonnement » soulignent à l'évidence la difficulté qu'ils éprouvent à entrer dans cette manière inouïe de rencontrer désormais le Christ. Il est frappant d'observer le souci de Jésus de se faire reconnaître par les siens qui « croyaient voir un esprit » ou un « fantôme » en multipliant les signes palpables de sa réalité, y compris par la consommation surprenante d'une « part de poisson grillé ».

 

Et nous aujourd’hui, quand nous parlons du Christ comment se présente-t-il ?

Certes, nous voudrions le voir à la manière humaine, sûrs qu'il dissiperait alors tous nos doutes et nos hésitations. Mais ce n'est pas ainsi qu'il se fait proche de nous. Pourtant, sans bénéficier du privilège d'apparitions, nous pouvons expérimenter qu'il est là « au cœur de nos vies » et au cœur de notre être, quand tout parle de lui ou quand nous parlons de lui.

  • Son repas eucharistique nous parle de lui, et, comme les disciples d'Emmaüs, nous le reconnaissons « au moment où (par les mains du prêtre) il rompt le Pain ».
  • Le partage de l'Écriture nous parle de lui, car elle nous « rappelle ses paroles ». (et c’est pour cela qu’il est important d’écouter la voix du Seigneur, de prêter l’oreille de notre cœur ! car Jésus a les paroles de la vie éternelle !)
  • Nos réunions et nos célébrations parlent de lui : « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux »  (Mt 18,20). (N’est-ce pas ce qui se vit à nos messes et plus particulièrement au moment de la communion dont le mot nous rappelle que, malgré nos différences, nous sommes un, unis les uns aux autres dans une union fraternelle pour mettre tout en commun !)
  • Selon le vœu de Jésus : « Aimez-vous les uns les autres ! », chacun de nos engagements en faveur de nos frères « démunis ou opprimés », chaque pardon donné ou reçu, chaque lutte pour la justice et la vérité, parle encore de lui et donne à constater qu'il est vivant et présent : « Voyez, c'est bien moi ! »

 

Ainsi le Christ est là dans la réalité quotidienne pour que nous soyons témoins de cette présence.  

Entre Pâques et la Pentecôte, nous vivons le temps de la naissance de l’Eglise, temps marqué par la conversion de tous ceux qui ont foi dans le Seigneur, foi proclamée par les premiers témoins.

  • Tant que durera ce temps de l’Eglise, conversion au Christ et témoignage de l’Evangile sont les deux piliers de la mission des disciples de Jésus, avec la force de son Esprit.

 

  • Pour cette mission, nous avons besoin d’être aidés, d’être fortifiées. N’est-ce pas là le rôle de l’Eucharistie à laquelle nous participons ! L’Eucharistie est le sommet et la source de l’amour en toute vie chrétienne, car le Christ ressuscité y est présent au milieu de nous.
  • L’Eucharistie célébrée en Eglise tous les dimanches est le lieu privilégié où se vit avec intensité le témoignage de la Résurrection comme un trésor qui se transmet de génération en génération.

 

  • Prions donc avec humilité et simplicité pour qu’au cours de cette messe nous puissions entendre le Christ dire à chacun de nous : « La Paix soit avec toi ! »
  • Prions avec humilité et simplicité pour que nos mains recevant le Corps du Christ soient fortifiées pour être accueillantes, offrantes et bienveillantes vis-à-vis des hommes nos frères.
  • Prions avec humilité et simplicité pour que nous puissions à notre tour dire à tous ceux que nous rencontrerons cette semaine : « Au nom du Christ, que la Paix soit avec toi ! »

 

Publié dans Mot Père Philippe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article