« Tu es béni, Dieu de l’univers … »

Publié le par Paroisse Leguevin

« Tu es béni, Dieu de l’univers … »

ANNEE B   11ème Dimanche du Temps Ordinaire.  Léguevin 12 et 13 Juin 2021

 

« Cet homme qui jette en terre la semence dans son champ » …. c’est le Seigneur Jésus lui-même. Effectivement tout au long de sa vie, il a jeté le grain de l’amour, de la foi. Il l’a d’abord jeté au cours d’une vie cachée aux yeux des hommes, mais remplie d’amour pour Dieu et de disponibilité à sa volonté.

             Nous l’imaginons dans l’atelier de Nazareth travaillant avec Joseph tout en étant attentif aux demandes des clients venant commander une charpente ou un soc de charrue. Avec Marie sa mère, nous le voyons fréquenter la Synagogue pour lire la Torah et s’imprégner des paroles du Dieu d’amour.

            Plus tard, à l’âge de 30 ans, il jette le grain d’amour et de la foi dans le champ de la Palestine par ses paroles et son attention aux autres… Nous le voyons parcourir les routes avec ses disciples pour annoncer la Bonne Nouvelle de l’Amour de Dieu pour tous les hommes.

 

            De semeur, Jésus devient lui-même semence en étant le grain de blé jeté en terre pour donner beaucoup de fruit. Lui-même, quelques jours avant la Pâque et sa mort nous prévient : « si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit » (Jean 12/24)

            Semeur, chacun de nous doit l’être à la suite du Christ. « Allez ! » nous dit-il, « je vous envoie dans le champ du monde pour y répandre le bon grain ! » Graines de la foi, de l’amour, de la paix répandues par nos paroles, par notre travail. Ne retrouvons-nous pas cette idée de don offert et don reçu lors de la préparation des offrandes avant la prière eucharistique de la Messe. Reprenons les paroles dites par le célébrant :

 

  • « Tu es béni, Dieu de l’univers, toi qui nous donnes ce pain… qui nous donne ce vin... » N’est-ce pas merveilleux de penser que Dieu est à l’origine de cette eucharistie que nous célébrons. Il nous donne la terre, le blé, le grain, le cep, la vigne comme dons gratuits et riches de merveilles ….
  • « Ce pain… ce vin…  Fruits de la terre, de la vigne et du travail des hommes… » N’est-ce pas réconfortant de constater que Dieu a besoin de la participation de notre travail pour réaliser le salut du monde. Grâce au travail d’une multitude d’hommes et de femmes, le blé devient pain et le raisin devient vin … 
  • « Nous te les présentons…ce pain et ce vin …  » avec une part de notre travail réalisé dans la fatigue, le don de nous-mêmes, l’amour de Dieu et des hommes… tous les deux sont signes du labeur de l’homme et de sa joie…et tout l’environnement de la messe est le résultat du travail nécessaire pour l’édification de l’église, la fabrication de l’autel, des vêtements liturgiques, des nappes, calices etc…..
  • « Ce pain deviendra le pain de la vie… Ce vin deviendra le vin du Royaume éternel » Reçus par le Dieu d’Amour, ces offrandes nous sont rendues transfigurées, transformées par la grâce de Dieu pour nous donner la Vie éternelle. Quelle merveille d’être ainsi associés au Règne de Dieu !

 

            Ainsi en est-il de la petite semence déposée en nous au jour de notre baptême. D’eucharistie en eucharistie, « la semence germe, grandit et dépasse toutes les plantes potagères »… C’est là encore une merveille du travail de Dieu créateur. Oui «  Béni soit Dieu, maintenant et toujours ! »

 

            Au-delà de l’Eucharistie, et grâce à la communion, cette petite graine du Règne de Dieu se retrouve dans notre vie quotidienne, dans une parole simple, une poignée de main, un sourire, un service… qui sont autant d’humbles graines riches d’amour. Ainsi, il n’est pas nécessaire d’avoir de « grandes choses » à vivre… mais de faire ce qui est « petit » comme « grand » aux yeux de Dieu. Nous rejoignons ce que disait Mère Térésa : « Ce n’est pas ce que vous faites qui compte, mais l’amour que vous mettez dans ce que vous faites… Il est important de faire des choses ordinaires avec un amour extraordinaire ! »

             Selon la recommandation de notre pape François, « Je saisis les occasions qui se présentent chaque jour, pour accomplir les actes ordinaires de façon extraordinaire »  (Gaudete  et Exultate  n° 17)

           

Publié dans Mot Père Philippe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article