Servir les petits pour grandir !

Publié le par Paroisse Leguevin

Servir les petits pour grandir !

ANNEE B / 29° Dimanche du Temps Ordinaire. Léguevin. 16 et 17 Octobre 2021

 

Aujourd'hui, la liturgie nous présente le Christ qui s'est fait notre serviteur. Et nous revient à l'esprit sa parole du Jeudi Saint : « Je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. » (Jn 13/14) C'est une invitation à nous mettre à son école !

Aujourd'hui, pour continuer la Mission du Christ, il nous est nécessaire de prendre la route du service. Il faut nous tourner vers tous en commençant par le plus petit, le mal-aimé... à l'image du « Fils de l'homme qui n'est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

 

L'attitude du serviteur rapportée par Isaïe dans la première lecture, est héroïque dans la mesure où il accepte ce qui lui arrive dans un geste d'offrande de lui‑même pour ceux qu'il aime.

Aujourd'hui, dans les circonstances les plus tragiques, des hommes, des femmes, des enfants, sans penser à eux, accomplissent des gestes d'amour extraordinaires. Pensons à Maximien Kolbe qui prend la place d’un père de famille dans le « bunker de la faim ». Pensons à cet homme qui s’est noyé en se portant au secours d’un jeune en perdition. Pensons à toutes ces mères qui ont protégé leurs enfants de leurs corps…  Tous nous disent que la mort, même lorsqu'elle est « offerte » par amour, devient source de vie. Dieu y est présent, incroyablement.

 

L'efficacité du salut que Jésus apporte à l'humanité tient dans sa double appartenance. Fils de Dieu, venant de Dieu, il est entièrement investi de son amour et de sa compassion pour l'humanité. Fils de Marie, il connaît notre humanité de l'intérieur, et il a écouté, regardé, communié à la souffrance et à l'espérance de tous.

Aujourd'hui, envoyés par lui, nous devons vivre comme lui, avec notre double appartenance d'enfants bien‑aimés de Dieu, et de frères aimant « les hommes de tout pays et de toute langue, de toute race et de toute culture. » (Prière Eucharistique pour la Réconciliation II) Ainsi par nous et par notre amour sans frontière, le salut du Père peut parvenir à tous.

 

            Jésus a manifesté le service jusqu'à l'extrême en devenant « le pain de la vie » et « le vin du Royaume éternel » par ce don incroyable de l'Eucharistie. Nous qui avons la chance d'avoir été instruits de son amour pour nous et de sa présence dans nos vies, nous qui communions à son corps et à son sang, nous devenons les porte‑parole de son message, de son évangile. Nous ne pouvons pas nous taire et la première parole à dire est celle du service mutuel entre nous.

Aujourd'hui, en cette veille de la Semaine missionnaire Mondiale, l'Eglise nous demande de montrer notre solidarité avec les Eglises de tous les continents. Ces Eglises ont besoin de nous, comme nous avons besoin d'elles. Elles ont besoin de notre soutien spirituel et financier pour exister et répandre la Bonne Nouvelle de Jésus qui nous redit : «  Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père et du Fils, et du saint Esprit; apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28/19-20)

 

Lundi commence la Semaine Missionnaire Mondiale dont le thème est justement « Il nous est impossible de nous taire ! » (Actes 4/20) A ses disciples dont Jacques et Jean les fils de Zébédée, Jésus révèle sa mission commencée au jour de son baptême : « il n’est venu pour être servi, mais pour servir ». Et il doit annoncer l’amour de Dieu coûte que coûte.

Aujourd’hui nous-mêmes, chrétiens par notre baptême, nous marchons à la suite de Jésus. Nous annonçons l’amour de Dieu. Les premières places dans le Royaume ne sont pas celles de la droite ou de la gauche. Mais elle sont pour ceux et celles qui veulent servir dans l’Eglise et dans le monde, servir les pauvres et les petits, des malades et des prisonniers, toutes les personnes qui ont besoin de nous.

 

Seigneur Jésus, aide-moi à grandir dans ton amour en prenant soin des autres !

 

Publié dans Mot Père Philippe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article