Bouquet d’Espérance et de Joie !

Publié le par Paroisse Leguevin

Bouquet d’Espérance et de Joie !

ANNEE B / TOUSSAINT. Léguevin. 1° Novembre 2021

 

Trop souvent, dans la pensée de beaucoup de personnes et même de croyants, la fête de la Toussaint est perçue avec tristesse dans le souvenir  de ceux qui nous ont quittés. Certes nous mesurons leur absence,  mais aussi leur proximité dans la clarté de Dieu qui nous permet de nous réjouir comme nous y invite le texte de l’Evangile avec les Béatitudes. HEUREUX !!!!

 

« Heureux les pauvres de cœur... les doux... ceux qui pleurent... etc. » Oui, heureux êtes-vous, car vous avez trouvé le vrai chemin de la JOIE ! Le vrai chemin de la Joie, ce n'est pas la misère,  car le Christ ne nous appelle pas à devenir tous des indigents ; mais ce n'est pas non plus la course au confort et à l'argent, ni la volonté de dominer les autres. Le vrai chemin de la Joie, c'est l’entraide et la solidarité dans les moments difficiles comme dans les meilleurs.

Quand Jésus prononçait les paroles des Béatitudes, probablement avait‑il devant lui des gens tout simples qui mettaient leur bonheur, non à s'enrichir ou à commander les autres, mais à partager, à s'entraider, à mettre en commun d'un coeur fraternel le peu qu'ils avaient. Alors, Jésus leur dit « Bravo ! » vous êtes sur la bonne route, la route de la vraie Joie. Continuez dans ce sens‑là. Et même si l'on se moque de vous, si l'on vous persécute ou si l'on vous méprise… continuez, car vous préparez ainsi le Monde Nouveau de Dieu !

 

Alors, aujourd'hui, qu’en est-il ? Aujourd’hui les saints que nous fêtons, ce sont des hommes et des femmes comme vous et moi, mais des hommes et des femmes qui mettaient leur JOIE à donner, à partager, à s'entraider, à vivre pour les autres, en solidarité fraternelle avec les plus défavorisés. Ils expérimentaient cette autre parole de Jésus qui nous dit : « Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir ! »

 

Parmi les saints que nous fêtons aujourd’hui, il n'y a pas seulement ceux du calendrier, mais il y a aussi ceux de notre entourage, ceux de nos familles, et tous les autres qui ont vécu de leur mieux dans l'amour et la générosité pour les autres. Maintenant, ils sont dans la lumière et la joie de Dieu, et ils nous lancent un cri d'alarme : Attention ! Prenez garde ! Ne faites pas fausse route ! Vous souhaitez être heureux, vous cherchez le bonheur, c'est normal, vous avez raison, Dieu le souhaite aussi pour vous. Mais gare à la mauvaise direction ! Si vous cherchez toujours à avoir plus de confort, plus de bien‑être matériel, plus de richesse, si vous cherchez à dominer les autres ou à vous tirer d'affaire tout seul… vous ne trouverez que de pauvres plaisirs dénaturés qui vous laisseront sur votre faim..

  • Nous sommes donc invités aujourd’hui à trouver tous les jours de nouvelles manières de fraterniser, de donner, de partager.
  • Ces milles gestes d'amour, de bonté, de justice, de pureté, de pardon et de paix dont nous parlent les Béatitudes… ces milles gestes seront comme un immense bouquet d'espérance et de joie ! Alors n'hésitons pas à y joindre notre fleur, celle qui symbolisera au mieux notre propre chemin de la sainteté et de la vraie JOIE !  

Est-ce difficile ?

Dans son exhortation Gaudete et exultate, sur la sainteté, le Pape François aime parler de la       « Sainteté ‘de la porte d’â coté’, de ceux qui vivent proches de nous et sont un reflet de la présence de Dieu »  (La joie de l’allégresse § 7) Et il nous donne quelques pistes à suivre :

  • « Sois saint en vivant avec joie ton engagement […]
  • sois saint en aimant et en prenant soin de ton époux ou de ton épouse, comme le Christ l’a fait avec l’Eglise […]
  • sois saint en accomplissant honnêtement et avec compétence ton travail au service de tes frères […]
  • sois saint en enseignant avec patience aux enfants à suivre Jésus […]
  • sois saint en luttant pour le bien commun et en renonçant à tes intérêts personnels ». (§ 14)

et le Pape conclue : « Aidons-nous les uns les autres dans cet effort. Ainsi nous partagerons un bonheur que le monde ne pourra nous enlever ». (§177)

Alors Bonne fête à tous sur ce chemin de la vraie Joie !!! Et rappelons-nous ce que nous dit saint François de Sales : « Un saint triste est un triste saint ! »

 

Publié dans Mot Père Philippe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article