Prendre le temps d’écouter

Publié le par Paroisse Leguevin

Prendre le temps d’écouter

ANNE C    01° Dimanche de l’Avent   Léguevin   27 et 28 Novembre 2021

 

Nous sommes rassemblés aujourd’hui pour le premier dimanche de l’Avent : nouvelle année liturgique qui commence et apporte à notre vie chrétienne des repères pour éclairer notre route en nous mettant à l’écoute des paroles du Christ qui ne passeront pas.

Sur notre ensemble paroissial du Courbet (Pibrac. Brax. Léguevin) nous avons voulu faire de cette période de 4 semaines un temps pour ouvrir nos cœurs afin de marcher ensemble en nous efforçant de nous asseoir pour écouter.

            Ce temps de l’Avent est surtout une possibilité offerte à chacun pour préparer la venue du Sauveur en gardant son cœur « éveillé ». Le recueillement est à privilégier. Des temps de silence permettent à chacun de s’asseoir pour goûter la Parole de Dieu et de la prier dans son cœur.

            Aujourd’hui, prenons le temps d’écouter la Parole de Dieu à travers les textes entendus.

 

  • Selon la première lecture, le présent de Jérémie et de ses contemporains n’a rien de réjouissant alors que Jérusalem est dévastée et qu’une grande partie de sa population est en exil à Babylone. Au-delà de ses lamentations (ses ‘Jérémiades’) Jérémie tourne son regard vers l’avenir et ayant pris le temps d’écouter, il répercute la « parole de bonheur » que Dieu  prononce en faveur de « la maison d’Israël et de la maison de Juda ».

Aujourd’hui, avec notre démarche synodale, en cheminant et en réfléchissant ensemble sur le parcours accompli, nous relevons nos difficultés, nos obstacles nos blessures, nos manques… mais aussi nos joies et nos germes d’espérance….

  • Dans le psaume, les trois strophes nous montrent l’importance de se mettre à l’écoute de l’enseignement de Dieu afin de cheminer ensemble.

En cette période de démarche synodale, il est important de se retrouver en équipe ou petit groupe… pour découvrir que Dieu est toujours prêt à nous « enseigner » les voies de l’amour et de la vérité.

  • Dans la deuxième lecture, l’apôtre Paul souhaite que la communauté ne se replie pas sur elle-même et l’invite à faire « de nouveaux progrès » pour plaire à Dieu et pour devenir « irréprochables de sainteté ».

Avec le Synode, nous découvrons des idées nouvelles que l’Esprit Saint suscite, des points à confirmer, des perspectives de changement….

  • Selon l’évangile, la vie chrétienne ne peut être vécue que dans l’espérance du retour glorieux du Fils de l’homme et de la rédemption définitive… Si nous croyons en Jésus, il n’y a pas lieu de s’alarmer. Au contraire, nous devons « rester éveillés » et nous « tenir debout », en accordant pleinement nos vies avec l’Evangile du Christ.

Le but du Synode n’est pas de produire des documents… mais de faire fleurir des espérances, stimuler la confiance, bander les blessures, tisser des relations, ressusciter une aube et créer un imaginaire positif qui illumine les esprits, réchauffe les cœurs, redonne des forces aux mains » (Document Préparatoire § 32)

 

            Ainsi le temps de l’Avent est le temps du désir parce qu’il est le temps de la promesse.

  • Ouvrons nos cœurs pour accueillir l’amour de Dieu
  • Ouvrons nos yeux pour contempler les signes annonciateurs de sa présence
  • Ouvrons nos mains pour partager l’espérance qu’il nous offre

 

Alors l’Avent deviendra en nos cœurs, en nos yeux, en nos mains, le temps du renouveau, car nous accueillerons celui qui est la source du bonheur.

Publié dans Mot Père Philippe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article