Marchons dans l’espérance d’une fraternité réelle !

Publié le par Paroisse Leguevin

Marchons dans l’espérance d’une fraternité réelle !

ANNEE C   02° Dimanche de l’Avent.  Léguevin  04 et 05  Décembre  2021

 

Dimanche dernier, nous étions invités à nous asseoir pour écouter ! Aujourd’hui en ce deuxième dimanche de l’Avent nous est recommandé de marcher dans l’espérance ! Comment ne pas être rempli d’Espérance quand lors de ce Week-End nous avons la chance d’accueillir dans notre communauté paroissiale Sandra se préparant au baptême.

            Oui quittons la robe de tristesse et de misère pour nous laisser envelopper du manteau de la justice et de la tendresse de Dieu. Cette tendresse de Dieu, n’est pas toujours évidente ! Chacun de nous porte sa part de soucis et de problèmes. Vais-je conserver mon emploi ? Comment vais-je pouvoir honorer les échéances du loyer ou des emprunts ? En ce qui concerne la famille : que vont faire les enfants après leur scolarité ? Et les parents malades et si loin, que vont-ils devenir ? Et en plus cette pandémie qui n’en finit pas et nous inquiète pour nos rassemblements familiaux de Noël !!!

            Face à cette sinistrose, les textes de ce dimanche parlent beaucoup de la joie et de l’espérance : « Jérusalem, tes enfants se réjouissent parce que Dieu se souvient »… « Dieu conduira Israël dans la joie avec sa miséricorde et sa justice » … « Qui sème dans les larmes moissonne dans la joie »… « Chaque fois que je prie pour vous tous, c’est avec joie que je le fais »… « Tout être vivant verra le Salut de Dieu »…

 

            Ainsi le temps de l’Avent ne doit pas être un temps de tristesse. Au contraire, il nous invite à avancer sur des nouveaux sentiers, de nouvelles voies menant à une abondance de vie ! Quittons nos robes de tristesse et de misère car le Seigneur vient !

            Oui le Seigneur vient pour abaisser les montagnes de nos défauts tels que notre orgueil, pour rendre droits les passages tortueux de notre mensonge. Promesse d’un monde réconcilié, où la communication entre les hommes sera sans arrière-pensées, où les souffrances et les peines seront partagées entre tous dans une fraternité réconfortante.

 

            Mais attention n’attendons pas que Dieu revienne pour tout arranger, en nous accommodant de toutes nos imperfections et de tout ce qui ne va pas.

            Jean-Baptiste nous met en garde en préconisant « un baptême de conversion pour le pardon des péchés ». Il nous demande de changer notre vie, de changer notre manière de vivre. Soyons attentif au monde qui nous entoure afin de mieux répondre aux attentes de nos frères et sœurs dans une fraternité enrichissante.

 

            Face à l’immensité de la tâche qui est à accomplir, aux multiples actions à entreprendre… ne cherchons pas à tout faire en même temps et en solitaire… Ne passons pas notre temps à réfléchir pour savoir ce qu’il faudrait choisir.

            Là encore, la Parole de Dieu par l’intermédiaire de Saint Paul s’adressant aux Philippiens, nous éclaire : « Que votre amour vous fasse progresser de plus en plus dans la pleine connaissance pour discerner ce qui est important ». Nous pourrions ajouter : que votre amour des autres se réalise dans une fraternité agissante.

 

            Avec Sandra et tous les catéchumènes, éprouvons un « désir de plénitude, de vie réussie, d’une volonté de toucher ce qui est grand, ce qui remplit le cœur et élève l’esprit vers les grandes choses, comme la vérité, la bonté et la beauté, la justice et l’amour… » Que notre semaine à venir nous permette de marcher dans l’espérance ! « Cette espérance est audace, elle sait regarder au-delà du confort personnel, des petites sécurités et des compensations qui rétrécissent l’horizon, pour s’ouvrir à de grands idéaux qui rendent la vie plus belle et plus digne. Marchons dans l’espérance !  » : (Pape François en Fratelli tutti 55)

Publié dans Mot Père Philippe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article