Quelle étoile suivre en cette année 2022 ?

Publié le par Paroisse Leguevin

Quelle étoile suivre en cette année 2022 ?

ANNEE C. Epiphanie. Léguevin. 01 & 02 Janvier 2022

 

Souvenons-nous, à la fête de Noël, des petites étoiles se sont allumées dans notre crèche paroissiale et surtout dans nos cœurs, toutes porteuses d’un message de Foi, d’Espérance et d’Amour.

 

            Aujourd’hui, comme les mages ont été guidés par une étoile, chacun de nous doit aussi choisir son étoile : le sens qu’il veut donner à sa vie, la lumière qu’il décidera de suivre tout au long de cette année nouvelle. Les mages ont choisi une seule étoile parmi des milliers d'étoiles, c'est celle qui les conduira à Jésus et qui leur révèlera son message.

Nous chrétiens, n'est‑ce pas celle‑là aussi que nous avons choisie pour aller vers Jésus ? Je vous souhaite en ce début d'année 2022, de renouveler le choix de votre baptême : suivre la lumière du Christ et de son Evangile, savoir discerner parmi toutes les autres lumières celle qui vous permettra de mieux répondre aux appels du Christ.

 

Mais revenons aux mages. Ils ont choisi et ils sont partis à l’aventure... Ils ont suivi l'étoile avec courage malgré des difficultés, des imprévus, des doutes … Arrivés à Bethléem, ils se sont trouvés devant un tout‑petit, un nouveau‑né, un petit pauvre, tout frêle, tout menu... qui ressemblait à tout... sauf à un roi ! Mais ils ne se sont pas découragés ; ils ont persévéré jusqu'au bout, ensemble, se soutenant mutuellement.

Nous aussi, tout au long de cette année, nous serons tentés peut‑être de nous arrêter, de revenir en arrière, de suivre d'autres étoiles, d'autres lumières qui nous paraîtront plus brillantes. Chacun de nous doit persévérer. Pour cette année 2022, je vous souhaite de suivre la lumière du Christ, même si elle disparaît parfois derrière les nuages du doute ou du découragement, des épreuves ou de la peur... même si la route semble se perdre dans le désert et la solitude...

 

Revenons encore une fois aux mages. Arrivés à Bethléem, ils ont découvert Jésus; ils ont reconnu en lui, par la foi et contre toute apparence, celui qu'ils cherchaient. Tout joyeux, ils lui ont offert leurs cadeaux : de l'or, de l'encens, de la myrrhe.

Quant à nous, inutile d'aller à Bethléem pour découvrir aujourd'hui Jésus. Notre Bethléem, en cette année 2022, c'est ici, c'est notre famille, notre quartier, notre milieu de travail, nos responsabilités quotidiennes. C'est dans notre vie de chaque jour que Jésus nous attend et qu'il nous faut Le découvrir dans la foi. Il est là, sans cesse, en ceux qui nous entourent : nos proches voisins, nos amis, nos parents, nos collègues de travail… les membres des associations, mouvements, services auxquels nous appartenons....

  • Quand nous travaillons à mettre en famille davantage de bonne entente et de paix ...
  • quand nous luttons pour plus de justice et de solidarité dans de nombreux domaines ...
  • quand nous mettons dans notre quartier une ambiance d'entraide et de joyeuse amitié ...
  • quand nous aidons deux voisins à se parler, à se tendre la main et à se réconcilier...
  • quand nous répondons aux Eglises d’Afrique qui, aujourd’hui, sollicitent notre aide financière pour bénéficier de l’accès à l’eau potable… qui est un « Droit humain primordial, fondamental et universel, parce qu’il détermine la survie des personnes... » ( Laudato si n° 30)

Quand nous agissons ainsi n'est‑ce pas ce que Jésus attend de nous et qu'il accepte comme il a accepté l'or, l'encens et la myrrhe des mages ? N'est‑ce pas le plus beau cadeau qu'on puisse lui faire ? Rendre notre monde plus beau, plus fraternel et digne de le rejoindre.

 

                Et puis notre Bethléem, n'est‑ce pas aussi notre communauté chrétienne, notre église où nous nous retrouvons chaque dimanche pour nous nourrir de la Parole de Dieu et du Pain Eucharistique ?

  • Chaque fois que nous lisons la Bonne Nouvelle, seul ou avec d'autres…
  • chaque fois que nous célébrons ensemble l'Eucharistie…
  • chaque fois que nous échangeons sur ce qui fait notre vie…

nous avons l'impression de découvrir encore un peu mieux Jésus Christ et son message.

 

Que cette fête de l'Epiphanie nous aide à mieux comprendre que trouver Jésus, ce n'est pas être arrivé, mais être sur le départ... Frères et Soeurs, je souhaite que cette année 2022 soit occasion pour chacun « de repartir, comme les Mages, par un autre chemin », c'est‑à-dire par un chemin nouveau, un chemin neuf et donc un chemin encore à faire.

Publié dans Mot Père Philippe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article