Nos pas dans ceux du Christ !

Publié par Paroisse Leguevin

ANNEE A. Dimanche des Rameaux. Léguevin. 12 et 13 Avril 2014

Au seuil de cette Semaine Sainte, l’Eglise nous invite à mettre nos pas dans ceux du Christ, à le suivre avec la foule de Jérusalem qui l’acclamait : « Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! »

Mais quelques jours plus tard, cette même foule criera : « Qu’on le crucifie ! »

En nous donnant chaque année à réentendre le récit de la Passion, l'Église nous invite, au seuil de cette Semaine sainte, à refaire un chemin de foi. Il nous faut en effet, sans brûler les étapes, accompagner Jésus à travers le drame de sa Passion ; et nous demander comment nous nous situons, personnellement, face à ces événements tragiques.

La trahison de Judas, le reniement de Pierre, la lâcheté de Pilate ont fait profondément souffrir l'homme Jésus. Et aujourd'hui encore, l'indifférence de beaucoup, la tiédeur des autres, et toutes nos hésitations font barrage à l'annonce missionnaire de l'Évangile.
A qui ressemblons-nous ?

  • A Judas, de temps en temps ?

  • A Pierre, à d’autres moments ?

  • A Pilate quand nous hésitons à nous dire chrétiens dans le concret de notre vie ?

Saurons nous, au contraire, ressembler à d'autres personnages de ce drame ?

  • Jésus, aujourd'hui, n'a t il pas besoin de nous pour veiller avec Lui, même si c’est une petite heure ?

  • Jésus, aujourd'hui, n'a t il pas besoin de nouveaux Simon de Cyrène pour l’aider à porter les croix de l'humanité souffrante ?

  • Jésus, aujourd'hui, n'a t il pas besoin de centurions qui Le reconnaissent comme « Fils de Dieu » du fond de leur coeur?

Alors, qui sommes-nous pour le Christ ? Qui décidons-nous d’être ?

  • Des apôtres qui veillent, même s’ils sont par moments lourds de sommeil ?

  • Des centurions ?

  • Des Simon de Cyrène ?

  • Qui sommes-nous ?

Ce récit de la Passion, qui, en ce dimanche, s'arrête au tombeau bien gardé, n'est pas le dernier mot de l'Evangile. Il nous est donné pour nous aider à refaire avec le Christ tout ce chemin de la mort à la vie, comme pour mieux inscrire nos vies dans ce chemin qui va vers la lumière de Pâques, chemin parsemé d’embûches, d’incompréhensions, d’exclusions….

Au fil des semaines, dans notre doyenné, au cours de nos rencontres Bol de Riz, Pomme-Pain-Prière, Soirée CCFD, Soirée de Réflexion et d’Information sur l’Evangélisation, nous avons pris conscience que la souffrance, l’exclusion, la misère existait non seulement dans notre entourage immédiat avec le Centre de Rétention Administratif de Cornebarrieu, mais aussi en République Démocratique du Congo … et en bien d’autre lieux de vie.

Mais ensemble, nous avons compris que nous devons, selon l’Exhortation du Pape François, garder en notre cœur « la douce et réconfortante joie d’évangéliser, même lorsque c’est dans les larmes qu’il faut semer » (G.E § 10)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :