Nuit des Eglises à Cintegabelle

Publié par Paroisse Leguevin

Nuit des Eglises à Cintegabelle

Les HEURES MUSICALES à l'Orgue historique de CINTEGABELLE - juillet 2015
________________________________________________________________________

François COUPERIN (1668-1733), surnommé « le Grand », est héritier d'une longue tradition familiale illustrée avant lui, notamment, par son oncle, Louis Couperin. Il reste le plus illustre membre de la famille. Ses Pièces d'Orgue consistant en deux messes (Paris 1690) dont celle pour les Couvents (avec celle de Nicolas de Grigny) représentent l’apogée du genre et de toute la littérature d’orgue baroque en France : un des sommets du répertoire français classique ! Ces suites de pièces d'Orgue, en usage en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, sont destinées à alterner avec le plain-chant.

C'est Guillaume le Mire qui en 1167, à l’abbaye de Saint Denis, ramène de Constantinople plusieurs manuscrits grecs. Ainsi l’abbaye disposait, dès la moitié du XIIe siècle, d’une liturgie grecque propre pour l’octave de la Saint Denis. Ces pratiques subsistèrent jusqu’à la Révolution Française. La version de la Messe Grecque de Saint Denis, qui sert de base pour ce programme, est celle de l’époque baroque (1658) telle qu’elle est conservée à l’Abbaye de Royaumont dans la bibliothèque François Lang. A noter que ce manuscrit indique précisément toutes les interventions de l'Orgue.

Ce programme sera donc tout à fait original, puisque l'alternance avec les pièces d'orgue sera chantée en grec par Frédéric TAVERNIER VELLAS artiste invité de la 58e HEURE MUSICALE à l'Orgue historique de CINTEGABELLE et spécialiste réputé du chant byzantin !

SAMEDI 4 JUILLET 20h30 (Nuit des églises) et

DIMANCHE 5 JUILLET 17h

François COUPERIN

Pièces d'Orgue : messe pour les couvents (Paris, 1690)

Chant alterné : messe grecque de St-Denis (Royaumont, 1658)

Frédéric TAVERNIER VELLAS chant grec

Emmanuel SCHUBLIN organiste titulaire

Publié dans Agenda-Invitations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :