Le mot Baptême s'est imposé à moi

IMGP3305-copie-1Je suis mort le 21 Juillet 2008, à la seconde où j'ai appris le décès de ma fille Sandrine.Plongé dans les ténèbres, j'ai entamé depuis un an un chemin de foi accompagné par Dominique: chemin marqué par de grands moments de doutes et de désespérance, mais aussi fait d'échanges (avec également Christiane et Martine), qui m'ont permis de ne pas sombrer.

 

 

Le 11 Juin 2011, je rentre dans l'oratoire avec en moi une énorme souffrance et aussi une violence extrême. Au bout d'un moment, apaisé, en regardant l'icône de Marie et de l'enfant Jésus, j'ai lâché prise, laissant mon cœur ouvert pour me laisser envahir.

 


Aussitôt, le mot Baptême s'est imposé à moi.

"Jacques, il faut que tu demandes le Baptême".


Depuis, avec Père Philippe, Dominique, Corinne, et Michèle mon épouse qui nous a rejoints, l'équipe de préparation au baptême me mène sur un chemin riche d'enseignement sur le plan spirituel, fraternel et humain.


Depuis ce jour, j'ai retrouvé une sérénité que je croyais à jamais perdue. Maintenant, je me sens de nouveau vivant. Je continue mon chemin vers la Lumière, non plus dans la douleur et la désespérance mais avec un cœur plus léger, rempli d'espoir, et je viens aujourd'hui demander à la communauté toute entière de m'accueillir au sein de l'église et de m'aider dans ma démarche.


Avec ce Baptême, une nouvelle vie s'offre à moi.

Je suis conscient de cette chance qui m'est offerte et je rends grâce au Seigneur.


A mes proches,  je voudrais leur dire qu'au-delà de toutes les impasses de notre vie, un avenir nous est ouvert si nous accueillons la vie de Jésus-Christ mort et ressuscité.

 

Le Seigneur a dit: " Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie".

Aujourd'hui, j'en suis intimement persuadé.