« Faux départ ! ? »

Publié le

« Faux départ ! ? »

ANNEE C / 06° Dim. de Pâques. Léguevin . 21 et 22 mai 2022  Profession de Foi le 21 Mai 2022                                             <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

 

Au milieu du texte de l’évangile, une phrase dite par Jésus retient notre attention : « Je m’en vais, et je reviens vers vous ! » Avouez que les apôtres ont dû se demander ce que contenait cette phrase paradoxale. Un départ est annoncé et un retour doit suivre presque immédiatement.

 

            « Je pars ! » C'est vrai que le Christ quitte ses apôtres qui ne le verront plus avec leurs yeux. Il faut qu'ils se fassent à cette idée que Jésus qu'ils ont accompagné pendant trois ans, ne sera plus au milieu d'eux pour leur parler, les enseigner et parfois même les bousculer.

[Vous les petits jeunes qui célébrez aujourd’hui votre profession de Foi, ne vous coupez pas de ceux et celles qui vous ont accompagnés durant vos années de KT, qui vous ont parlé de Jésus en souhaitant vous le faire aimer]

Comme les disciples, il faudra vivre sans la présence visible du Christ et se méfier de ceux qui viendront raconter qu'ils sont le Christ ré‑incarné ayant, à leurs dires, autant de pouvoir si ce n'est plus que ce simple fils de charpentier de Galilée.

Oui, « Je pars »réellement, leur dit le Christ. Et c'est vrai que je vais vous manquer. Vous aimeriez revoir mon visage, contempler dans mes yeux tout l'amour du Père pour vous et pour le monde. Ce sera pour l'au‑delà.

C'est vrai : je pars, je vous laisse la place. Ce que vous ne ferez pas, je ne viendrai pas le faire à votre place. Je vous fais confiance et respecte non seulement votre liberté mais aussi votre autonomie. Après avoir été votre « premier de cordée », je remonte vers mon Père... Je vais baliser le chemin, préparer votre demeure éternelle... Je retourne vous précéder dans le Royaume de la joie. Alors, réjouissez-vous avec moi, soyez dans la joie !

Si le Christ quitte les siens, attention, nous pouvons être de ceux qui disent : « Je me passe de Jésus. Je m’en vais, je pars, je le quitte et me débrouille seul ». 

[Vous ici les jeunes présents, ne faites pas ce mauvais choix. Le Christ compte sur vous pour poursuivre ce qu’il nous demande : « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés »]

 

« Je reviens vers vous ! » C’est une façon pour Jésus d’annoncer à ses apôtres qu'Il reste à leurs côtés. Certes d'une présence invisible et mystérieuse, mais plus profonde, plus intérieure, plus intense même !

Oui c'est vrai, leur dit Jésus, je reste parmi vous par ma parole toujours aussi vivante de l'Evangile qui est pour ainsi dire mon testament. N'hésitez pas à partager entre vous mes Paroles, mes faits et gestes. Interrogez‑vous mutuellement pour savoir ce que j'aurai fait, dit… en telle ou telle circonstance, devant telle ou telle rencontre, devant tel ou tel événement...

[Il est bon pour tout chrétien, quel que soit son âge de se retrouver avec d’autres chrétiens pour réfléchir à sa vie quotidienne sous le regard du Christ. N’hésitez pas à rester en équipe pour toujours mieux connaître Jésus]

Oui, c'est vrai, leur dit encore le Christ, je reste parmi vous par cette présence symbolique mais réelle de chaque Eucharistie. Chaque fois que vous mangez de mon Corps, chaque fois que vous buvez de mon Sang, vous recevez en vous la Vie éternelle, la force de mon Amour, de ma Paix, de ma Joie. Alors ne vous en privez pas !

[C’est à cette invitation que répond chaque baptisé ayant la Joie de proclamer sa Profession de Foi et de participer aux messes dominicales].

C'est vrai, dit Jésus à ses apôtres, je reste sur vos routes, mais cette fois‑ci sous les traits du pauvre qui a faim, du malade et du prisonnier qui attendent une visite, de l'enfant handicapé, de l'innocent torturé, de l'homme et de la femme mal‑aimés...

Mais rassurez‑vous, je vous laisse mon Esprit Saint, invisible et fort comme le vent. Je vous laisse mon Esprit Saint, le Défenseur, le Paraclet, celui qui vous prendra sous sa protection et vous guidera dans vos décisions et mettra dans votre bouche les paroles de vérité.

 

"Oui, je pars et ne pars pas !" nous dit Jésus, parce qu'en fait je vous aime ! Quand tu souffres, mon esprit de courage et de sérénité demeure à tes côtés ! Lorsque tu trébuches, je te relève ! Lorsque tu es dans la joie, je me réjouis avec toi !

                          

 

Publié dans Mot Père Philippe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article