Nos enfants deviennent le moteur de notre foi ...

Publié le par Paroisse Leguevin

Marc.jpgRetraite en l’abbaye d’En Calcat, avec les enfants de 5ème,  pour la préparation à la Profession de Foi.
 
Nous voici aujourd’hui à la veille d’une grande étape pour un chrétien, la Profession de Foi. C’est à l’abbaye d’En-Calcat, dans le Tarn, à 1 h 15 de Léguevin que j’accompagne le groupe de 5ème le week-end des 5-6 Mai, pour préparer la Profession de Foi du 27 mai.
Dès notre arrivée, c’est le calme qui nous saisit, l’impression du temps qui ralentit dans ce bel endroit reculé de l’agitation quotidienne. Ce sont les conditions idéales pour réfléchir avec les enfants sur la foi, en ré-ouvrant le Credo mot par mot.
Ce Credo, qu’on récite tous les Dimanches à la messe, en oubliant parfois la force des mots, des messages  qu’il contient, la force de l’engagement qu’il y a derrière.
C’est en faisant travailler les enfants sur ce thème compliqué du « Je crois en Dieu » que je redécouvre une signification nouvelle et toujours plus forte.


0-RetraiteProfessionDeFoi2012 1732

 

 

 

Nous, parents, initiateurs de foi auprès de nos enfants lors de leur baptême, voilà que nos enfants de 12 ans nous posent maintenant les questions fondamentales de la foi. Ils deviennent à leur tour les moteurs de notre foi.

 

 

 

 

 

0-RetraiteProfessionDeFoi2012 1703Nous sommes hébergés dans une maison individuelle située à 2 pas de l’Abbaye tenue par des moines Bénédictins, qui suivent la Règle de Saint Benoit. L’Abbaye et ses alentours ne correspondent pas du tout à l’image que je m’en faisais. Les bâtiments sont impeccables, les alentours sont soignés.

Les moines ne sont pas isolés de l’extérieur. On parle facilement aux moines qu’on rencontre, une soixantaine de personnes de tout âge qui recherchent le contact avec l’extérieur.  Je rencontre un moine qui connaît bien Léguevin, étant natif de Lévignac, me racontant qu’il allait à pied tous les jours à Pibrac. Ce doit être le secret de sa forme, à 84 ans...on lui en donnerait 70. Il me dit qu’il est le plus heureux ici et je le crois. Il semble au-dessus de toutes nos préoccupations quotidiennes, non pas parce qu’il est déconnecté du présent puisqu’il me parle du programme des futurs candidats à la présidence mais parce qu’il semble avoir trouvé un équilibre intérieur qui m’impressionne.

 

0-RetraiteProfessionDeFoi2012 1693

 

 

Je dois écourter ma discussion pour assister aux vêpres, c’est la prière de 18 heures. Ce sont des psaumes chantés en français, sur de la musique grégorienne. C’est magnifique,  ces moines sont de véritables choristes, dont la voix d’une extrême douceur nous met  dans une ambiance de recueillement et nous laisse imaginer toute la douceur que devait avoir le Christ avec ses fidèles. On sort ainsi le cœur ouvert, prêt à écrire notre Credo, le Credo des enfants et le Credo des parents, dont les extraits seront lus devant vous, à la messe de la profession de foi.
 

 

 

Ayant ainsi bien travaillé le samedi, le dimanche est plus relax. La messe nous montre comment ces moines expriment leur foi.  Les laïcs sont moins présents, c’est bien différent des messes de Léguevin.
Je me sens un peu spectateur, les chants sont en latin, ce sont des chants grégoriens où il est impossible de trouver la bonne note au bon moment.  Cela donne plus de temps à la réflexion.


vigneLe sermon est très abordable, moi qui avais peur d’être un peu « largué », devant ces grands connaisseurs de la foi catholique. Je suis aidé, le prêtre nous explique la parabole du sarment de vigne. Cela me réconforte : la parole du Christ est vraiment pour tout le monde et ne dépend pas de la connaissance qu’on a des textes bibliques.

 

 

Toute cette allégorie sur la vigne nous incite à ouvrir une bouteille, pour fêter ensemble ce moment fort de partage, avec la famille d’Elise et avec Père Philippe, qui a fait le déplacement exprès pour nous et nous témoigne ainsi de l’importance de cette étape dans la vie d’un chrétien.


C’est déjà l’heure du départ, où je pars avec quelques livres de la bibliothèque qui m’aideront j’espère à être capable de m’arrêter par moment dans ma vie et laisser ainsi un peu de temps à ma foi chrétienne, comme on a pu le faire ce week-end, accompagné par Michèle et Marilyne, les animatrices dévouées et remarquables de ce groupe de 5ème.

Encore merci à tous, les enfants Charline, Mathilde, Laura, Elise, Thomas, Nicolas, aux animatrices Michèle et Marilyne et à Père Philippe. Merci aussi à Isabelle et à Maxime, et aux parents qui nous avaient préparé les repas.

Rendez-vous le 27 mai  pour la Profession de Foi !

 

Marc

Toutes les photos de la retraite : Cliquer ici



Publié dans Temoignages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article